Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 16:22

Nous l’avons toujours dit et promu dès la fondation de notre association : la défense des territoires contre les agressions environnementales, la dégradation du milieu de vie, les Grands Projets Inutiles Imposés (GPII), et en premier lieu les LGV du GPSO[1] au sud de Bordeaux, passe par un front commun association/élus locaux.

Pour LGVEA de nombreux signes viennent conforter et confirmer que ce front commun se renforce depuis maintenant de longs mois.

 

Les délibérations des communes de la Communauté de Communes de Montesquieu tout au long des enquêtes d’utilité publique de fin 2014 sur le GPSO, les prises de positions de très nombreux élus locaux (maires, conseillers départementaux, député…) sont autant de preuves de la volonté commune qui nous anime face aux dangers pour notre cadre de vie et celui de nos enfants.

 

Il y a quelques jours encore c’est par la voix de Christian Tamarelle, maire de Saint Médard d’Eyrans, que tout le Conseil Municipal de cette commune entendait renouveler son soutien à LGVEA et s’inscrire dans la continuité de la lutte engagée ensemble depuis plusieurs années contre les dictats étatiques qui voudraient imposer le GPSO aux populations qui l’on rejeté à plusieurs reprises publiquement.

Que l’on se rappelle les nombreuses manifestations où élus et associatifs au coude à coude appelaient à résister aux Grands Projets Inutiles Imposés (GPII) dont l’emblématique GPSO.

 

[1] GPSO : Grand Projet du Sud-Ouest qui regroupe sous la maîtrise d’ouvrage de SNCF Réseau (ex RFF) les trois sous projets suivants :

  • AFSB – Aménagements Ferroviaires au Sud de Bordeaux entre Bordeaux et Saint Médard d’Eyrans
  • AFNT – Aménagements Ferroviaires au Nord de Toulouse entre Saint Jory et Toulouse
  • LN – Lignes Nouvelles à grande vitesse entre Saint Médard d’Eyrans et Saint Jory d’une part et Saint Médard d’Eyrans et Dax d’autre part.
Manifestation élus/associations Langon 11 décembre 2010

Manifestation élus/associations Langon 11 décembre 2010

L’édition locale de SUD-OUEST du 16 janvier 2016 vient à propos, sous la plume de Philippe Brassié, rapporter l’annonce de Christian Tamarelle à l’occasion de ses vœux de nouvelle année :

« … le maire a toutefois affirmé « la vigilance du Conseil Municipal sur le dossier de la LGV et sa désapprobation du projet en donnant un avis défavorable de mise en compatibilité du PLU[1] ».

On peut lire plus loin que Christian Tamarelle a décrit « un combat long et difficile mené avec la collaboration de l’association LGVEA » mais s’est dit « optimiste face à un financement incertain [NDLR- le financement des quelques 10 milliards d’euros du GPSO] dans un contexte économique morose ».

On peut prendre connaissance de l’article de P. Brassié ci-dessous.

 

[1] PLU : Plan Local d’Urbanisme

Voeux année 2016 Conseil Municipal Saint Médard d'Eyrans

Voeux année 2016 Conseil Municipal Saint Médard d'Eyrans

L’année 2016 sera pour nous cruciale dans les recours juridiques que nous engageons, avec d’autres associations, contre les DUP[1] qui sont publiées dernièrement par l’Etat. Le puissant soutien des élus locaux vient à propos nous conforter dans notre détermination à lutter avec tous les habitants pour la préservation des territoires et la qualité de vie sur ces derniers.

Que ceux qui aspirent à accompagner association et élus dans ce combat pour aujourd’hui et l’avenir nous rejoignent nombreux.

 

Association Landes Graves Viticulture Environnement en Arruan – LGVEA

2, avenue du 8 mai

33650 – Saint Médard d’Eyrans

Mail : lgv.environnement.arruan@gmail.com

Blog : http://lgvea.over-blog.com

 

[1] DPU : Déclarations d’Utilité Publique qui autorisent la poursuite des études APD (analyse préliminaire détaillée)  par SNCF Réseau puis les enquêtes parcellaires qui précèdent les expropriations puis le début de la construction du GPSO.

Repost 0
Published by lgvea.over-blog.com
commenter cet article
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 14:45

LGVEA organisait lundi 11 jnavier 2016 une Assemblée Générale Extraordinaire qui avait pour but principal d'expliquer aux adhérents les propositions de recours juridiques élaborées par son Conseil d'Administration et de donner toute information complémentaire sur ce dossier.

Devant une assistance très nombreuse où, en plus des adhérents, on pouvait compter de nombreux élus des communes de la Communauté de Communes de Montesquieu et son président, la Conseillère Départementale du canton, le Député de la circonscription... le Conseil d'administration de LGVEA a présenté les principales composantes du dossier de recours qu'il entend opposer au maître d'ouvrage du GPSO, SNCF Réseau (ex RFF).

Vous pourrez consulter la présentation de LGVEA à cette AG par le lien ci-dessous.

Cette Assemblée Générale a permis des échanges entre adhérents, élus, membres du CA LGVEA... qui ont enrichis la réflexion avant le passage au vote sur les propositions de modalités de recours juridiques.

On aura en particulier apprécié le soutien renouvelé à notre association du président de la Communauté de Communes de Montesquieu, Christian Tamarelle, reflétant la résistance au GPSO exprimée par de nombreuses communes de la CCM depuis les débats publics de 2005-2006.

De même c'est avec grand intérêt que l'assistance a écouté les propos de Gilles Savary, député de la circonscription, et spécialiste reconnu du monde ferroviaire français et européen.

Des élus nous apportent leur soutien

Des élus nous apportent leur soutien

Le député Savary nous donne son analyse du système LGV/TGV

Le député Savary nous donne son analyse du système LGV/TGV

Une partie du public attentif à notre présentation

Une partie du public attentif à notre présentation

Notre assemblée générale, conclue par le vote des adhérents, accorde une très large majorité aux propositions de recours du Conseil d'Administration.

Le président de LGVEA reçoit donc ainsi l'autorisation d'ester en justice avec l'assistance d'un cabinet d'avocats parisien qu'il doit rencontrer le lendemain 12 janvier.

Cette AG a eu un écho dans la presse régionale et l'on pourra consulter ci-dessous l'article d'Elisa Artigue-Cazcarra paru dans l'édition Sud-Gironde de SUD-OUEST du 14 janvier 2016.

Nous ne manquerons pas de revenir sur ces dossiers de recours dans les prochaines semaines.

Pour LGVEA          Le Président         Jean-Robert Thomas

SUD-OUEST Edition Sud-Gironde 14 janvier 2016

SUD-OUEST Edition Sud-Gironde 14 janvier 2016

Repost 0
Published by lgvea.over-blog.com
commenter cet article
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 13:46

Sud-Ouest dans son édition du 8 janvier 2016 sous la plume de Philippe Brassié indiquait que « les anti-LGV reprennent la lutte ».

Pour plus de clarté on aurait du lire « nous poursuivons la lutte ».

Car pour LGVEA la lutte a commencé il y a déjà 5 ans depuis la constitution de notre association et nous entendons la poursuivre tant que les procédures légales nous le permettent.

Notre assemblée générale extraordinaire du lundi 11 janvier 2016 (18h30 salle des fêtes de Saint Médard d’Eyrans – 33650) verra sans doute un grand nombre d’adhérents et de sympathisants venir s’informer des derniers rebondissements dans le dossier du GPSO.

D’ores et déjà nous entendons proposer à nos adhérents de lancer des recours contre les DUP concernant les deux sous-projets du GPSO, à savoir les aménagements ferroviaires au sud de Bordeaux (AFSB) et au nord de Toulouse (AFNT) qui ont reçu récemment l’accord des pouvoirs publics par les publications de Déclarations d’ Utilité Publique (DUP).

Si la presse nous taxe souvent « d’anti LGV » il faut se rappeler que nous sommes effectivement contre ces Grands Projets Inutiles et Imposés (GPII) mais que nous sommes tout à fait favorables à l’amélioration et à la rénovation des voies ferrées existantes qui sont le socle du transport ferré au quotidien pour l’immense majorité des citoyens/usagers.

A suivre….

 

Nous poursuivons la lutte… !
Repost 0
Published by lgvea.over-blog.com
commenter cet article
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 17:36

Deuxième Déclaration d’Utilité Publique (DUP) publiée ce jour au Registre des Actes Administratifs de la préfecture de Haute-Garonne dans le dossier ferroviaire GPSO.

Après la DUP sur les aménagements ferroviaires au sud de Bordeaux (AFSB) parue le 4 décembre dernier (cf. lien ci-dessous), l’Etat vient d’accorder un blanc-seing à SNCF Réseau (ex RFF) pour l’aménagement ferroviaire au nord de Toulouse (AFNT entre Saint-Jory et Toulouse) qui avait reçu pourtant un avis défavorable de la part de la Commission d’Enquête Publiques (avis rendu le 26 février 2015 –cf. lien ci-dessous).

 

Le préfet de la Haute-Garonne vient de signer le 4 janvier 2016 la DUP pour les AFNT qui vient d’être publiée au Registre des Actes Administratifs (cf. lien ci-dessous).

 

Cette décision entérine le passage en force de l’Etat et des thuriféraires du projet GPSO.

Par cet acte ils font fi des milliers d’avis contraires émis par les citoyens lors de

L’Enquête d’Utilité Publique.

De plus ils ne tiennent pas compte de l’avis défavorable donné par la Commission d’Enquête dans une quête frénétique pour des infrastructures qui ne sont pas d’Utilité Publique.

Notre association, comme tant d’autres en Aquitaine et Midi-Pyrénées, dénonce ce nouveau déni de démocratie.

Nous n’entendons pas en rester là !

Nous lutterons tous dans le milieu associatif pour faire entendre la voix des habitants, des citoyens, des contribuables et des élus locaux qui refusent depuis plus de 10 ans ces infrastructures dédiées à la grande vitesse et au projet global de LGV du GPSO.

Ne nous laissons pas berner par les mirages techniques mis en avant par SNCF Réseau (ex RFF) et ses supporteurs-quelques grands élus régionaux-confits dans le mythe technologique de la grande vitesse ferroviaire à tout prix.

Pour près de 1, 5 milliards d’euros ils entendent dévaster les sillons ferroviaires au sud de Bordeaux et au nord de Toulouse, alors que ces projets n’ont d’autre but que de permettre aux TGV de demain de foncer à 320 km/h sur des LGV dédiées aux « métropoles » toulousaine et bordelaise.

Quel avenir pour les riverains impactés, expropriés ?

Quel environnement pour ceux qui resteront auprès des voies nouvelles et de leur cortège de nuisances ?

Quel avantage pourraient en avoir les centaines de milliers d’habitants des hinterlands entre Bordeaux et Toulouse, eux qui vivent et travaillent autour des petites  villes (Langon, Agen, Montauban…) et qui verront passer des bolides ferroviaires à 320 km/h ?

Les leçons de l’expérience en train d’être vécue par nos concitoyens et élus locaux sur la LGV Tours-Bordeaux ne semblent pas atteindre nos oligarques.

L’heure est à la mobilisation de tous pour nous faire entendre d’eux.

 

Notre assemblée générale extraordinaire du lundi 11 janvier 2016 (18h30 salle des fêtes de Saint Médard d’Eyrans -33650) sera majeure pour donner la parole aux adhérents et sympathisants qui veulent nous soutenir dans ce combat démocratique.

 

Nous vous attendons nombreux !

Pour LGVEA  Le Président Jean-Robert Thomas

Repost 0
Published by lgvea.over-blog.com
commenter cet article
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 21:42
Appel à l'Assemblée Générale Extraordinaire de LGVEA

 

Appel aux  adhérents et sympathisants pour

L’Assemblée Générale extraordinaire de l’Association LGVEA

 

Lundi 11 janvier 2016 - 18h30

Salle des Fêtes de Saint Médard d’Eyrans - 33650

 

Le Conseil d’Administration de LGVEA invite ses adhérents et sympathisants à participer à l’Assemblée Générale Extraordinaire qui aura lieu le lundi 11 janvier 2016.

Face aux projets d’aménagements ferroviaires et de lignes ferroviaires à grande vitesse du GPSO[1] le Conseil d’Administration propose à ses adhérents un engagement dans des recours juridiques.

Ceux-ci doivent contrer les déclarations d’utilité publiques émises sur les AFSB[2] et AFNT[3] et celle qui pourrait être publiée sur les lignes nouvelles à grande vitesse (LN) Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax.

Nous contestons tous depuis des années le qualificatif « d’utilité publique » de telles infrastructures qui sont autant de dénis de démocratie et d’atteintes aux biens et à l’environnement des habitants de nos territoires.

Après des milliers de contributions citoyennes déposées contre ces projets du GPSO lors des enquêtes d’utilité publiques menées fin 2014 nous assistons aujourd’hui à un passage en force de l’administration et de l’Etat soutenus par quelques grands élus ancrés dans les mythes technocratiques du siècle dernier.

Avec d’autres associations du Lot et Garonne et du Tarn et Garonne, et comptant sur l’appui des élus locaux, nous comptons poursuivre la lutte engagée et nous porter recours devant le tribunal administratif (cas AFSB ou AFNT) ou le Conseil d’Etat (cas LN) pour contrecarrer ces projets inutiles imposés par quelques grands élus au mépris des habitants et des élus locaux.

Nous vous donnerons lors de cette AG toutes les informations souhaitées pour éclairer nos propositions d’action et votre choix factuel.

Nous exposerons en particulier les conditions juridiques afférentes au recours que nous envisageons d’engager avec nos avocats, ainsi que les arguments principaux qui nous font vous proposer ce recours (coût des projets AFSB et LN, atteintes aux territoires et à l’environnement, conséquences pour les particuliers – expropriations, nuisances…

 

Votre présence à l’Assemblée Générale extraordinaire du 11 janvier 2016 est fortement souhaitée par le Conseil d’Administration de LGVEA.

Nous vous attendons nombreux.

 

 

 

[1] GPSO : Grand Projet du Sud-Ouest

[2] AFSB : aménagements ferroviaires au sud de Bordeaux

[3] AFNT : aménagements ferroviaires au nord de Toulouse

Appel à l'Assemblée Générale Extraordinaire de LGVEA
Repost 0
Published by lgvea.over-blog.com
commenter cet article
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 09:40

Le premier tour des Régionales 2015 pour la grande région Aquitaine, Poitou-Charentes, Limousin vient de s'achever avec un léger avantage pour le président sortant Alain Rousset.

Ce dernier, comme à son habitude entend ramasser la mise au deuxième tour en siphonnant les voix de gauche et les voix écologiques qui se sont exprimées, trop faiblement, au premier tour.

Dans ce cadre il renouvelle la tactique employée en 2010: promettre, sans garantie, d'être attentif aux problématiques exprimées par les partis (EELV & FG) pour faire main basse sur les électeurs (pas tous...) de ces derniers et s'assurer ainsi la victoire au deuxième tour.

Hélas ce scénario est connu puisque déjà appliqué en 2010.

Cinq ans plus tard que reste-t-il des belles promesses données à EELV?

Rien. Rousset a dirigé la Région en autocrate et a poussé (avec, comble de la manipulation, la complicité d'élus de droite comme Alain Juppé!) à la construction des LGV sur Tours-Bordeaux, et demain celles sur Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax.

D'ailleurs il ne s'en cache même pas tout en se réjouissant d'un "accord" avec F. Coutant au lendemain du premier tour:"On parlait plus haut de la LGV au sud de Bordeaux, elle a évidemment été au cœur de la négociation. Françoise Coutant reste contre et Alain Rousset pour. « Je continuerai de me battre pour qu'elle existe », dit-il.".

On pourra apprécier l'embrouille dans les colonnes de Sud-Ouest de l'édition du 8 décembre consultable ci-dessus.

Autre preuve d'un machiavélisme politique cher à Rousset: sa façon de donner du lest à son adversaire (partenaire?) sans que cela  lui en coûte:"Le président sortant accepte en revanche de renoncer à ce que la Région mette le moindre centime dans le chantier (les LGV du GPSO -ndlr) ce qui n'a pas manqué d'inquiéter l'actuel patron du Limousin, Gérard Vandenbroucke, qu'il a fallu rassurer".

Il faut savoir que depuis le renforcement législatif de la loi NOTRe la compétence générale pour les collectivités territoriales(Région, Département...) a été annulée, ce qui permettait avant à celles-ci de financer les infrastructures comme les LGV.

Bravo l'artiste prestidigitageur et dommage pour le citoyen électeur!!

Mesdames, Messieurs les élus qui allaient (peut être) siéger autour d'Alain Rousset rappelez-vous que demain vous serez face à vos électeurs du premier tour.

 

 

Repost 0
Published by lgvea.over-blog.com
commenter cet article
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 08:36

Nous ouvrons aujourd'hui nos colonnes à Claude Semin, membre de la Coordination 47 qui rassemble plusieurs associations en Lot et Garonne luttant pour l'aménagement des voies ferrées existantes et contre les LGV.

Nous sommes en phase avec les propos et les questions posées par C. Semin.

Nous pensons que vous y serez sensibles aussi.

Bonne lecture.

Cordialement

Pour LGVEA Le Président Jean-Robert Thomas

La rentabilité des LGV Tours Bordeaux et Bordeaux Toulouse ou les propos de M.Barentin Confiseur remis aux goûts du jour.

 

Tous les médias font état du refus des banques d’honorer l’échéance de novembre de LISEA pour  le projet de LGV Bordeaux -Paris car le projet ne serait pas rentable s’il n’y avait pas, au moins, 19 liaisons par jour. La SNCF refuse d’augmenter le nombre de liaisons  car au delà de 12/13 par jour, la ligne n’est pas rentable et aussi, de réduire le nombre d’arrêts intermédiaires car à chaque arrêt, la facture augmente.

Cela n’est pas une surprise, car tous les projets de LGV  sont sous évalués et les fréquentations sur estimées pour les faire accepter.  LISEA cherche donc à se couvrir car il a négocié sur des montants qui subissent des dépassements énormes. Ainsi pour Tours Bordeaux, les couts ne sont pas de 7,8 Milliards €, mais 9 et peut être 10 milliards comme dit M.Pepy. On comprend l’inquiétude de LISEA et ses banquiers qui doivent en financer 50% . Mais pour l’exploitant, avec un tel coût de péages, le prix du billet va exploser et la fréquentation, donc, s’affaiblir.

Mais, au travers de la pression des banquiers sur la SNCF, ne vise t on pas l’Etat pour qu’il prenne en compte ou garantisse les dépassements ? Si les Banques ne financent plus c’est qu’elles ne croient plus en la garantie de l’Etat. Dès lors, on ne voit plus tellement comment l’endettement de Lisea serait couvert. Vivra-t-on un nouveau Perpignan Figueras où le Lisea local a du déposer son bilan?

Mais de cela, nos grands élus ne s’en soucient guère car, pour eux, in fine l’Etat paiera,

Donc, pas de souci, car la non rentabilité de Tours Bordeaux sera compensée  par l’apport de Bordeaux Toulouse. Mais le problème est que la rentabilité de Bordeaux Toulouse est encore pis et ne fera qu’agrandir, encore, le déficit de la SNCF, cela M.Pepy le sait. La LGV Bordeaux Toulouse, c’est le même coût que Tours Bordeaux, mais 40% plus courte et une fréquentation 2 fois moindre que celle prévue.

Mais ceci n’a pas d’importance car on ne le découvrira qu’après la construction de la ligne et… les élections ! Si un accord de financement est trouvé toutefois.

Donc les propos de M.Barentin confiseur selon Auguste Dutoeuf sont encore bien d’actualité : «On perd sur chaque article mais on se rattrape sur la quantité » disait-il ! Il y a beaucoup de Barentin dans nos contrées.

 

PS : Heureusement, l’alternative entre Bordeaux et Toulouse est possible maintenant, dit enfin RFF, pour 3 fois moins cher et 10 à 15 minutes de plus. Alors ?

 

                                               Claude Semin Coordination 47

 

 

Repost 0
Published by lgvea.over-blog.com
commenter cet article
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 18:16

La campagne des Régionales se poursuit et Sud-Ouest questionne, comme nous, les candidats.

L'édition du 30 novembre du quotidien régional pose la question: "votre proposition pour améliorer l'offre de TER et concurrencer  le déplacement routier ?".

On aurait pu la formuler différemment mais examinons toutefois la réponse des différentes têtes de liste. Elle apportera un complément aux réponses enregistrées au regard des questions que LGVEA a posées elle-même (voir http://lgvea.over-blog.com/2015/11/les-candidats-aux-regionales-2015-et-les-lgv-du-gpso.html)

Joseph Boussion pour "La vague citoyenne" parle "des grands travaux inutiles comme celui de la LGV" qui sont imposés. Leur financement viendrait rogner les finances de la région et leur impact environnemental serait très néfaste aux terres agricoles et naturelles: nous disons cela depuis longtemps.

Virginie Calmels, pour Les républicains-UDI-MODEM, veut tout à la fois améliorer le service TER mais aussi l'ouvrir à la concurrence et renforcer la complémentarité de l'offre transport avec les autocars. Pas de commentaire sur l'utilité de la LGV: tactique, oubli ou consignes du mentor?

Jacques Colombier pour le FN s'il veut du matériel ferroviaire français sur le réseau national dit clairement non à la LGV et préfère rénover les lignes existantes à moindre coût pour y faire rouler des trains à grande vitesse autour de 200 km/h: dont acte.

Françoise Coutant (EELV) met en avant sa stratégie "d'intermodalité" et fait part de ses priorités dont la rénovation des infrastructures ferroviaires pour augmenter la fréquence des TER.Pas d'allusion aux LGV comme dans d'autres annonces: on sait pourtant qu'on ne pourra pas rénover l'existant si on dépense des milliards dans les LGV: on aurait voulu le lire  . 

Olivier Dartigolles (FG) mise beaucoup sur l'amélioration du service TER (horaires, tarification...). Il dit vouloir un plan d'investissement pour les trains du quotidien en stoppant les études pour la LGV: il ne suffit pas d'arrêter les études (elles sont déjà faites à 80%) mais il faut à notre avis arrêter la construction des LGV au delà des 4 lignes déjà en cours de construction.

WilliamDouet (UPR) veut garantir le maintien du service TER et s'opposer à sa libéralisation. Il propose de recourir à la consultation des habitants de la région par référendum sur les projets de LGV. Nous avons prôner cette pratique démocratique depuis de nombreuses années mais il y a urgence aujourd'hui face au rouleau compresseur du GPSO: la démocratie doit être relayée dés le 1er janvier dans l'assemblée régionale.

 

Régionales toujours: ils écrivent dans Sud-Ouest
Régionales toujours: ils écrivent dans Sud-Ouest

Alain Rousset (PS-PRG) reste désespéremment pour un grand réseau TER... connecté au TGV. Il veut développer les liaisons régionales Bordeaux-Limoges, Angoulême-Limoges, Poitiers-Limoges... On a bien compris qu'il fait les yeux doux à ses nouveaux électeurs du Limousin et de Poitou-Charentes mais il ne dit pas clairement comment il entend les satisfaire: veut-il la LGV Poitiers-Limoges? Oublie-t-il sciemment de parler des LGV du GPSO pour enlever de la tête des électeurs Aquitains un dossier brûlant? Nous savons quant à nous qu'il reste un thuriféraire des LGV du GPSO et il ne peut se cacher derrière son petit doigt.

Yvon Setze (Debout la France) donne une image consensuelle entre réseau routier et TER. Il souhaite aussi réorienter les financements vers le réseau ferré régional ce qui est bien: il aurait pu aller jusqu'à refuser la poursuite des LGV, dommage.

Guillaume Perchet (LO) attaque l'ouverture du gouvernement pour le service d'autocars et la main mise du lobby patronal sur ce secteur. S'il dit que l'on trouve de l'argent pour les LGV qui donnent des profits indécents aux trusts du BTP on peut l'entendre et le partager. Il aurait pu poursuivre en disant qu'aujourd'hui la France n'a plus d'argent pour les LGV et que le peu qui reste doit être investi dans le réseau existant.

Nicolas Pereira (Nouvelle Donne) vient en dernier exposer ses arguments pour restaurer un vrai service public des TER. Bien. Il veut rééquilibrer les lignes pour la desserte des territoires et non seulement au seul profit des métropoles. Bien aussi. Les investissements affectés aux grands projets d'aménagement du territoire devraient être décidés en concertation avec des jurys citoyens tirés au sort: on voudrait connaître plus avant les modalités de tels "jurys démocratiques".

 

Repost 0
Published by lgvea.over-blog.com
commenter cet article
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 14:01

Comme LGVEA pour la Gironde, le CADE (Collectif des Associations de Défense de l'Environnement du Pays Basque et du Sud des Landes) a souhaité connaître l'avis des têtes de listes aux régionales sur les LGV du GPSO.

Vous trouverez leurs réponses en suivant le lien ci-dessous:

http://www.cade-environnement.org/2015/11/24/lgv-et-elections-regionales/

 

Si plusieurs candidats répondent favorablement quant à l'arrêt des LGV et à la priorité à mettre sur l'aménagement des voies existantes (Nouvelle Donne, La Vague Citoyenne, Faisons ensemble, Debout la France le Front National, EELV...) , d'autres envisagent des commentaires et des solutions moins tranchées qui devraient nourrir un débat dans la nouvelle assemblée régionale (Union Populaire Républicaine), mais Alain Rousset reste lui sur ses positions pro LGV dans un long commentaire, une litanie pour la secte des croyants de la Très Grande Vitesse, une antienne entendue depuis des années, mais qui ne tient toujours pas face à la réflexion et à l'analyse sérieure des arguments présentés.

A vous de prendre connaissance de tous les commentaires des candidats et de leur pertinence.

Chacun pourra alors se faire son opinion et juger en son âme et conscience du bien fondé des propos de chaque candidat s'il devait bientôt être aux responsabilités dans l'exécutif de la nouvelle grande région ALPC.

Pour LGVEA Le Président Jean-Robert Thomas

Repost 0
Published by lgvea.over-blog.com
commenter cet article
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 11:45

Bonjour à tous,

Nous sommes maintenant à une semaine du premier tour des Régionales 2015 et il est temps de vous faire partager les avis des candidats des différents partis en campagne sur le dossier important des LGV du GPSO.

Pour cela rappelons que nous avons écrit (courrier postal ou mail) à 9 têtes de listes sur les 10 listes déposées officiellement sur le site de la préfecture de Gironde (nous n'avons pas pu trouver l'adresse postale ou mail de la liste Lutte Ouvrière).

Notre courrier est consultable par le lien ci-dessous.

Aujourd'hui 29 novembre 2011, comme nous nous étions engagés à le faire, nous vous donnons les réponses obtenues à ce jour des différentes têtes de listes aux Régionales 2015 (pour la Gironde et la grande région ALPC).

Vous pouvez consulter réponses et commentaires par le lien ci-dessous.

http://ahp.li/af1baa9d76b2a65770ee.doc

 

Nous ne manquerons pas dans les prochains jours de compléter cette information avec les dernières réponses reçues des candidats.

En particulier nous attendons la réponse de la liste "Plus forts, plus solidaires, ensemble" conduite par Alain Rousset et de la liste d'union de la droite (les Républicains-UDI-MODEM) conduite par Virginie Calmels.

Nous espérons aussi recevoir celle de la liste "Debout la France" suite à notre courrier (tardif, car nous n'avions pas jusqu'à hier l'adresse des têtes de liste Tony Lambert et Yvon Setze).

On notera toutefois dés à présent que les réponses obtenues à ce jour donnent la préférence à l'aménagement des voies ferrées existantes et non à la construction des LGV du GPSO entre Bordeaux et Toulouse.

Nous en prenons acte et serons attentifs après le 13 décembre des décisions prises par les élus de la nouvelle région quant au dossier GPSO.

Chacun de vous peut ainsi réfléchir à son choix citoyen pour ceux qui auront en main pour 6 ans les destinées de la nouvelle région et l'orientation qu'ils auront à donner pour nos transports du quotidien.

 

Pour LGVEA Le Président Jean-Robert Thomas 

Repost 0
Published by lgvea.over-blog.com
commenter cet article

Présentation De L'association

  • lgvea.over-blog.com
  • Association environnementale pour la défense des territoires en Arruan.

LGVEA en réunions publiques

Notre association s'est fixé dans ses objectifs d'être source d'information et de réflexion sur les problèmes environnementaux en général, et sur le projet de LGV en particulier, dans nos territoires.

A cet effet il nous semble important de mettre à votre disposition les présentations publiques que nous sommes amenés à faire lors de réunions publiques. Ainsi nous débutons cette rubrique en proposant la consultation de la présentation faite le 8 juillet à Saint Médard d'Eyrans à l'occasion de l'Assemblée Constituante de notre association.

Bon visionnage. J.R . Thomas

 

Cliquer ici:

 http://sd-2.archive-host.com/membres/up/8889538985686605/reunionspubliques/Module_presentation_AG_constituante_V2.ppt

 

Recherche

Nos statuts - Adhésion

Vous pouvez prendre connaissance de nos statuts en cliquant sur le lien suivant

http://sd-2.archive-host.com/membres/up/8889538985686605/Docs_LGVEA/STATUTS_de_LGVEA-_projet_assemblee_constituante.doc.

 

Vous pouvez adhérer à notre association en complétant le formulaire ci joint. Cliquer ici http://sd-2.archive-host.com/membres/up/8889538985686605/Docs_LGVEA/BULLETIN_ADHESION.doc.

Merci de renvoyer formulaire complété et chèque libellé au profit de L.G.V.E.A à l'adresse du siège social: 2, avenue du 8 mai -33650 - Saint Médard d'Eyrans.

Important: donner si possible une adresse email pour recevoir régulièrement  les nouvelles et informations de LGVEA.

 

Catégories