Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2019 3 03 /04 /avril /2019 13:41
Source https://www.google.com/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.rivington.fr%2Fmedia%2Fconference_53.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.rivington.fr%2Fconferences_voir.php%3Fid_conference%3D53&docid=KiXfPSN5U1aENM&tbnid=MOybEp-XlYOg6M%3A&vet=12ahUKEwjsj7-pirThAhXWAWMBHeJzAtw4ZBAzKB4wHnoECAEQHw..i&w=1173&h=587&bih=722&biw=1536&q=s%C3%A9nat%20et%20ppp&ved=2ahUKEwjsj7-pirThAhXWAWMBHeJzAtw4ZBAzKB4wHnoECAEQHw&iact=mrc&uact=8

Source https://www.google.com/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.rivington.fr%2Fmedia%2Fconference_53.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.rivington.fr%2Fconferences_voir.php%3Fid_conference%3D53&docid=KiXfPSN5U1aENM&tbnid=MOybEp-XlYOg6M%3A&vet=12ahUKEwjsj7-pirThAhXWAWMBHeJzAtw4ZBAzKB4wHnoECAEQHw..i&w=1173&h=587&bih=722&biw=1536&q=s%C3%A9nat%20et%20ppp&ved=2ahUKEwjsj7-pirThAhXWAWMBHeJzAtw4ZBAzKB4wHnoECAEQHw&iact=mrc&uact=8

On dit que le diable se cache dans les détails. On en trouve un exemple dans l’amendement adopté au Sénat le 19 mars 2019 qui porte sur l’inscription dans le projet de loi d’orientation des mobilités (LOM) d’autorisation à recourir aux « sociétés de projets ».

Celui-ci (n° 772 rect-quater – cf. ci-dessous) donne la possibilité de recourir à des « sociétés de projets » pour financer la réalisation de grandes structures ferroviaires telles que les LGV du GPSO.

Rappelons que les « sociétés de projets » ne sont qu’un avatar des fameux partenariats public-privé (PPP) déjà utilisés par les pouvoirs publics dans d’autres réalisations (LGV Tours-Bordeaux par exemple). Une notice de la Banque de France explique les rouages financiers d’une société de projet.

L'amendement n° 772 rect quarter

L'amendement n° 772 rect quarter

Les sénateurs à l’initiative de cet amendement appartiennent au groupe « Socialiste et Républicain », politiciens proches de Carole Delga, Alain Rousset ou Alain Vidalies qui pratiquent le lobbying pour la construction des LGV du GPSO.

Les sénateurs auraient été pourtant bien inspirés de relire un rapport sénatorial de 2014 (rapport n°733 déposé le 16 juillet 2014) rédigé par Jean-Pierre Sueur, lui-même sénateur « Socialiste et Républicain », qui pointait un risque majeur des PPP en écrivant : « L'insuffisance de la prise en compte des enjeux financiers liés à un contrat de partenariat s'apparente à une « bombe à retardement » pour les générations futures. »

Notons que cet amendement présenté par les socialistes au Sénat a reçu un avis défavorable du gouvernement en la personne d’Elisabeth Borne, ministre des transports ! Un comble qui laisse penser que les sénateurs socialistes ont été sensibles aux « amicales pressions » des présidents de Nouvelle Aquitaine et Occitanie et du grand commis du GPSO en la personne de Jean-Louis Chauzy, président du CESR d’Occitanie.

Nous suivrons avec attention les débats qui vont s’ouvrir à l’Assemblée Nationale sur le projet de loi (LOM). Nous verrons alors si le gouvernement et la ministre des transports conservent un avis défavorable au regard de l’amendement n°772 et des « sociétés de projet »[1]. Les députés trancheront au final…

 

[1] N’oublions pas aussi les critiques et recommandations de la Cour des Comptes dans son rapport annuel 2015 sur les « partenariats public-privé des collectivités territoriales.

Les sénateurs socialistes et le lobbying des « pros LGV »

Pour compléter notre information nous reproduisons ci-dessous un extrait de l’annexe associée à l’amendement n°772 qui explicite, dans le projet de LOM, ce que le gouvernement entend investir dans les grandes infrastructures routières, ferroviaires et fluviales.

 III. – L'achèvement des grands itinéraires routiers, ferroviaires et fluviaux

« La présente programmation des investissements prévoit d'augmenter de 40% les dépenses d'investissement sur cette période, et de consacrer de manière prioritaire les ressources aux 5 programmes précédents.

Tout en tenant compte de ces cinq priorités, l'État ne renonce pas pour autant aux projets de grandes liaisons ferroviaires interurbaines (amélioration d'itinéraires existants, lignes ou sections nouvelles, matériel roulant, etc.) et aux projets de compléments ponctuels du maillage autoroutier (en particulier pour des enjeux de sécurité routière, de désenclavement et de congestion).

Pour répondre à ces projets dans le cadre d'une programmation sincère, l'État s'inscrit dans l'approche nouvelle proposée par le Conseil d'orientation des infrastructures (COI) dans le rapport qu'il a remis en février 2018. Dans ses recommandations, le COI préconise une réalisation phasée des projets commençant en priorité par les opérations concourant d'abord à l'amélioration des déplacements du quotidien.

Parmi les trois scénarios présentés par le COI, l'État privilégie pour les grands projets le scénario 2, dont la liste et la programmation des opérations sont fixées par le tableau 6 du rapport du COI du 1er février 2018, en cohérence avec les priorités de la présente loi. Les besoins de ce scénario au cours des dix prochaines années sont compatibles avec les ressources disponibles, dans le respect des cinq priorités énoncées précédemment.

Ces ressources permettent, à terme, de prévoir la mise en œuvre, selon un calendrier adapté, des projets prévus par le scénario 3 puis de réévaluer, dans le cadre du COI, les projets pour lesquels aucun financement n'a été prévu sur la période 2019‑2037.

C'est donc sur les bases de ce scénario 2 que la réalisation des infrastructures se fera et que le budget de l'AFITF sera construit au cours des prochaines années ».

Pour LGVEA

Le président Jean-Robert Thomas

Le 3/04/2019

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation De L'association

  • lgvea.over-blog.com
  • Association environnementale pour la défense des territoires en Arruan.

LGVEA en réunions publiques

Notre association s'est fixé dans ses objectifs d'être source d'information et de réflexion sur les problèmes environnementaux en général, et sur le projet de LGV en particulier, dans nos territoires.

A cet effet il nous semble important de mettre à votre disposition les présentations publiques que nous sommes amenés à faire lors de réunions publiques. Ainsi nous débutons cette rubrique en proposant la consultation de la présentation faite le 8 juillet à Saint Médard d'Eyrans à l'occasion de l'Assemblée Constituante de notre association.

Bon visionnage. J.R . Thomas

 

Cliquer ici:

 http://sd-2.archive-host.com/membres/up/8889538985686605/reunionspubliques/Module_presentation_AG_constituante_V2.ppt

 

Recherche

Nos statuts - Adhésion

Vous pouvez prendre connaissance de nos statuts en cliquant sur le lien suivant

http://sd-2.archive-host.com/membres/up/8889538985686605/Docs_LGVEA/STATUTS_de_LGVEA-_projet_assemblee_constituante.doc.

 

Vous pouvez adhérer à notre association en complétant le formulaire ci joint. Cliquer ici http://sd-2.archive-host.com/membres/up/8889538985686605/Docs_LGVEA/BULLETIN_ADHESION.doc.

Merci de renvoyer formulaire complété et chèque libellé au profit de L.G.V.E.A à l'adresse du siège social: 2, avenue du 8 mai -33650 - Saint Médard d'Eyrans.

Important: donner si possible une adresse email pour recevoir régulièrement  les nouvelles et informations de LGVEA.

 

Catégories