Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 12:55

En ce début septembre les chasseurs Aquitains pensent à la pratique de leur sport.

Ils sont depuis longtemps des organisateurs de la Nature auprès des autres gestionnaires de l'espace naturel que sont les agriculteurs, les viticulteurs...

De plus en plus on assiste à un rapprochement avec les écologistes car la défense de l'environnement dépasse les clivages anciens et contribue à la synthèse indispensable face aux attaques multiples (pesticides, insecticides, pollution, marée noire, déboisement, feux de forêt, accaparation des terres agricoles et de la forêt pour une urbanisation croissante, installation de fermes photovoltaïques, bétonnage, infrastructures autoroutières et ferroviaires...).

 

Nous avons donc le plaisir d'annoncer l'adhésion à notre association LGVEA de l'Association Communale de Chasse Agréé de Saint Médard d'Eyrans.

 

Bienvenue à nos amis chasseurs dans la lutte pour la défense des territoires en Arruan. 

Partager cet article
Repost0
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 13:56

Lors de notre dernier Conseil d'Administration nous avons tenu à rappeler que L.G.V.E.A compte peser dans tous les débats environnementaux sur le Pays de l'Arruan et défendre ses habitants, notamment face aux dangers des travaux de LGV étudiés au titre des GPSO.

Pour cela nous avons décidé de demander notre participation à tous les groupes de travail ( et de "concertation") mis en place par RFF durant la phase APS devant conduire d'un fuseau de 1000m (voir décision du COPIL du 31 mai 2010) à un fuseau de 500m vers fin 2010.

Voici donc ci-après le courier que nous venons d'envoyer à Monsieur Maudet, responsable des GPSO.

 

Association Landes Graves Viticulture Environnement en Arruan

2, avenue du 8 mai

33650 – Saint Médard d’Eyrans

Courriel : lgv.environnement.arruan@gmail.com

 

                                                                                  Saint Médard le 27 août 2010

 

 

                                               A                     Monsieur Christian MAUDET

                                                                       GPSO

                                                                       88-89, quai des Chartrons

                                                                       CS 80004

                                                                       33070 – Bordeaux Cedex

 

 

 

 

                                                                       Monsieur,

 

 

 

Notre association Landes Graves Viticulture Environnement en Arruan [1](L.G.V.E.A) vient de naître il y a quelques semaines.

Elle s’est constituée par la volonté d’habitants des communes de Saint Médard d’Eyrans, d’Ayguemorte les Graves, de Beautiran et de Castres-Gironde qui refusent que leur territoire soit, une fois de plus, saccagé par de nouvelles infrastructures.

Nous sommes d’autant plus concernés par les projets GPSO dont vous êtes en charge qu’après avoir dû subir, il y a quelques années, l’aménagement de l’autoroute A62, voici que l’on nous promet une LGV, l’extension des lignes classiques, la modification des haltes…

Pour nous donc autant de promesses de travaux durant des années, des nuisances de tous ordres, des augmentations d’impôts… sans que nous soyons au moins consultés sur nos réels besoins en transports ferroviaires et sur les aménagements de nos territoires dans l’hypothèse prochaine d’une DUP afférente aux GPSO.

Nous ne saurions être, et cela en symbiose avec nos élus locaux, absents des concertations que RFF et les GPSO organisent dans la phase APS.

Nous appuyant sur les principes de concertation que vous-même et Monsieur Le Préfet d’Aquitaine ont mis en avant dans les différentes publications (bulletin d’information des GPSO, site internet, Charte de la Concertation…) nous souhaitons être présents dans les différents groupes de travail qui ont été formés au lendemain du COPIL du 31 mai dernier.

Les problématiques touchant aux territoires de l’Arruan étant multiples et transversales, nous souhaitons être invités à participer aux différents groupes de travail GT6, GT7, GT9 et GT11.

Souhaitant que ce courrier retienne votre attention et reçoive votre agrément pour notre inscription dans les groupes de travail, je vous prie de croire, Monsieur, à nos sentiments les meilleurs.

 

 

Pour L.G.V.E.A                le Président               Jean – Robert THOMAS

 

 

 

 

 

 

 

Copie : Monsieur Christian Tamarelle

                Maire de Saint Médard d’Eyrans

                Président de la Communauté de Communes de Montesquieu

 

 



[1] Association déclarée à la préfecture de la Gironde le 19 juillet 2010 sous le n° W332010798 : voir publication au JO du 31 juillet 2010 sous le n° 566.

Partager cet article
Repost0
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 08:47

actions-lgvea 0192Le 23 juillet dernier les adhérents de LGVEA étaient présents sur le parcours du Tour de France pour rappeller qu'ils étaient contre les projets de LGV et le passage sur le teritoire de l'Arruan.

Notre engagement à cette occasion a été relayé par la presse locale (Sud Ouest) et nous sommes apparus en direct dans le reportage du Tour de France sur Antenne 2 en créant par une chaine humaine le slogan "NON à la LGV"

Un grand merci à tous ceux qui ont accepté de nous rejoindre sur la route du Tour, en semaine, dans une période de vacances et par un  aprés-midi caniculaire.

J.R.Thomas - 23 août 2010 

actions-lgvea 0209

Partager cet article
Repost0
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 13:56

Un article de l'Express, relayé par le site de la Fracture Ferroviaire où l'on peut lire les propos de Vincent Doumeyrou, rapporte la grogne des habitants face au nouveau TGV implanté en Russie. On retrouve là les effets pervers d'un moyen de transport qui s'adresse préférentiellement à une frange aisée de la société, et assèche par ailleurs les autres moyens de transports qui profitaient initialement au plus grand nombre.

On peut voir ici un exemple du risque que peuvent faire courir les 2000 km (ou 4000 selon J.L. Borloo derniérement) de LGV que les politico-technocrates envisageraient de construire dans les années à venir.

Nous ne pouvons que rappeler que les sommes dépensées dans le "Dieu vitesse" ne seront pas présentes pour favoriser les transports ferroviaires de proximité ou le redressement du fret en france.

Puissent nos futurs politiques prendre conscience de l'erreur qu'il y a à rester dans un schéma basé sur le toujours plus vite...

Lien http://lafractureferroviaire.skynetblogs.be/archive/2010/07/index.html

J.R. Thomas

Partager cet article
Repost0
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 15:25

Dés 2005 le danger du projet de LGV pour nos territoires émanait des positions prises par les instances décisionnaires ou consultatives régionales. Dans ce cadre un courrier avait été adressé au président du Conseil Economique et Social Régional d'Aquitaine dont vous trouverez copie ci-dessous. (Jean-Robert Thomas)

Saint Médard d’Eyrans le 23/10/2005

 

 

 

Monsieur Jean-Robert THOMAS

2 Avenue du 8 Mai

33650-Saint Médard d’Eyrans

Téléphone 0556727257

Email jean_robert.thomas@tiscali.fr

 

 

 

 

                                                           A

 

Monsieur le Président du Conseil Economique et Social Régional d’Aquitaine

14, rue François De Sourdis

33077 Bordeaux Cedex

 

 


                                                          

 

 

 

 

 

 

 

 

Monsieur le Président,

 

 

 

Lors de votre réunion du 7 septembre 2005 vous donniez un avis concernant le projet de Ligne à Grande Vitesse (LGV)  Bordeaux –Toulouse.

Cet avis résultait d’une rencontre des trois commissions du CESR d’Aquitaine avec la Commission Particulière du Débat Public (CPDP) le 11 juillet 2005 concernant le projet de RFF d’implantation d’une LGV entre Bordeaux et Toulouse.

Si vous évoquiez dans votre avis que : « Contrairement aux perspectives offertes par le prolongement de la LGV-SEA, la construction d’une voie nouvelle entre Bordeaux et Toulouse ne présente qu’un intérêt limité pour l’acheminement du fret en dépit des capacités libérées… », vous rappeliez plus loin : «  c’est donc pour le trafic voyageurs que l’opportunité d’une ligne nouvelle apparaît ».

 

On peut s’interroger sur la pertinence de ce dernier avis car il n’est pas certain qu’une LGV présente un step significatif pour les communications ferroviaires de la majorité des habitants de la région sur le trajet Bordeaux Toulouse.

Tout juste peut on penser que, en dehors de lignes aériennes et routières existantes[1], quelques « privilégiés » appartenant au secteur aéronautique aquitain pourraient bénéficier du petit gain du LGV par rapport au trajet actuel.

Je ne puis que constater qu’il existe là une ambiguïté dans vos propos par rapport aux différents avis émis tant par les élus, représentants de collectivités locales, associations, citoyens d’Aquitaine ..  sur le projet de LGV Bordeaux Toulouse[2].

Il me semble que vous êtes en décalage avec l’immense majorité qui refuse le projet en sa totalité ( la LGV quelque soit son tracé nord, centre ou sud) quand vous écrivez aussi : « Plus largement, une relation en une heure entre les gares centrales de Bordeaux et de Toulouse, elles mêmes désormais connectées à un réseau urbain de transport en site propre (tramway/métro), facilitera les synergies entre les deux villes à l’échelle du grand sud-ouest, à l’image du pôle de compétitivité tout récemment constitué entre les deux régions…  les opportunités sont donc avérées, ce qui conduit le CESR d’Aquitaine à souhaiter la réalisation -dés que possible- de ce projet, mais en seconde priorité par rapport au prolongement vers l’Espagne de la LGV-SEA ».

Votre avis laisse donc le doute quant à la nocivité de la LGV Bordeaux Toulouse tant sur le plan écologique, économique et sociétal comme le montrent toutes les études menées par les défendeurs aquitains demandant l’arrêt du projet.

Quel peut être l’apport, pour les habitants concernés par ce projet, d’une LGV qui ne fait que réduire de quelques dizaines de minutes (qu’est ce que quelques dizaines de minutes dans la vie d’un homme…) un trajet actuel en comparaison du coût du projet ( 3,5 milliards d’euros pour la partie RFF seule), de ces compléments de budgets (qui va payer, les contribuables... ?) pour les aménagements routiers, l’alimentation électrique par lignes haute tension, les modifications de réseaux hydrauliques, la défense incendie.. ?

Que dire de plus des habitants qui réclament aujourd’hui la maintenance et la poursuite des lignes régionales ferroviaires existantes, seules lignes permettant qu’ils puissent voyager et/ou transporter du fret pour leurs occupations professionnelles ou privées actuelles, et qui verront  seulement « un trait bleu » filer à 300 km/heure devant leurs terres abandonnées ?

Et que dire aussi des dégâts que va occasionner la LGV sur le secteur agricole, vitivinicole, sylvicole, urbain… pour son emprise territoriale (minimum plusieurs dizaines de mètres sur plusieurs centaines de kilomètres) et ses nuisances acoustiques, environnementales… ?

 Les habitants des communes concernées sur l’axe Bordeaux Toulouse[3] l’ont bien compris puisque, malgré la mise en place tardive de la CPDP et des réunions publiques, ils ont clairement signifié leur refus du projet.

Je ne puis penser que le CESR soit à ce point aveuglé par RFF et la course à la vitesse sans se soucier de l’avenir des Aquitains.

Ces derniers, dont je fais partie, sauront se défendre et mettre toute leur énergie pour éviter un gâchis financier et économique pour notre belle région.

J’ose croire que les membres du CESR, toutes tendances politiques confondues, seront touchés par ces arguments que, je ne doute pas, vous aurez l’obligeance de leur transmettre.

Dans l’attente, veuillez recevoir, Monsieur le Président, l’assurance de ma haute considération et mes sentiments républicains.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copies :

Conseil Municipal de Saint Médard d’Eyrans

Association Landes Environnement Attitude

Monsieur Jean Louis Carrère, premier vice président du Conseil Régional d’Aquitaine           



[1] Autoroutes du Sud de la France (ASF) déclare une augmentation de son trafic d’environ 1,5% par rapport au trimestre dernier et Aéroport de Bordeaux dessert régulièrement Toulouse pour une population d’environ 60% de cadres et professions libérales.

[2] Je vous conseille de vous reporter aux différents avis émis par ces instances notamment lors des réunions publiques organisées par la CPDP ainsi qu’à la délibération du Conseil Municipal de Saint Médard d’Eyrans prise ces jours derniers.

[3] L’impact commence dans Bordeaux même (abords de la gare saint Jean) puis Bègles, Villenave, Cadaujac, Saint Médard d’Eyrans, Aiguemortes, La Brède……. soit des milliers de personnes frappées d’expropriation et expatriées sur d’autres communes de la région.

Partager cet article
Repost0
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 08:51

AG-cons 0051
DSC 0051
par lgvea.over-blog.com

L'assemblée générale constituante de notre association s'est déroulée le 8 juillet dernier. Elle a permis de rencontrer de nombreux habitants et élus du Pays de l'Arruan (Communes de Saint Médard d'Eyrans, Ayguemorte les Graves, Beautiran et Castres Gironde) et d'échanger sur le dossier de la LGV. Plus d'une centaine d'adhérents nous ont rejoints dés cette soirée.

Partager cet article
Repost0
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 16:58

Depuis le 17 août 2010 au soir l'association LGVEA possède un blog (http://lgvea.over-blog.com) qui va nous permettre d'échanger sur les différents thèmes sur lesquels l'association souhaite intervenir, et en particulier, les dossiers autour du projet de LGV Bordeaux-Espagne et Bordeaux-Toulouse, projet qui va impacter les territoires de l'Arruan avec les communes de Saint Médard d'Eyrans, Ayguemorte les Graves, Beautiran et Castres-Gironde.

Partager cet article
Repost0

Présentation De L'association

  • lgvea.over-blog.com
  • Association environnementale pour la défense des territoires en Arruan.

LGVEA en réunions publiques

Notre association s'est fixé dans ses objectifs d'être source d'information et de réflexion sur les problèmes environnementaux en général, et sur le projet de LGV en particulier, dans nos territoires.

A cet effet il nous semble important de mettre à votre disposition les présentations publiques que nous sommes amenés à faire lors de réunions publiques. Ainsi nous débutons cette rubrique en proposant la consultation de la présentation faite le 8 juillet à Saint Médard d'Eyrans à l'occasion de l'Assemblée Constituante de notre association.

Bon visionnage. J.R . Thomas

 

Cliquer ici:

 http://sd-2.archive-host.com/membres/up/8889538985686605/reunionspubliques/Module_presentation_AG_constituante_V2.ppt

 

Recherche

Nos statuts - Adhésion

Vous pouvez prendre connaissance de nos statuts en cliquant sur le lien suivant

http://sd-2.archive-host.com/membres/up/8889538985686605/Docs_LGVEA/STATUTS_de_LGVEA-_projet_assemblee_constituante.doc.

 

Vous pouvez adhérer à notre association en complétant le formulaire ci joint. Cliquer ici http://sd-2.archive-host.com/membres/up/8889538985686605/Docs_LGVEA/BULLETIN_ADHESION.doc.

Merci de renvoyer formulaire complété et chèque libellé au profit de L.G.V.E.A à l'adresse du siège social: 2, avenue du 8 mai -33650 - Saint Médard d'Eyrans.

Important: donner si possible une adresse email pour recevoir régulièrement  les nouvelles et informations de LGVEA.

 

Catégories