Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 09:59

La question posée ce 27 octobre 2016 par Bruno Béziat, journaliste à Sud-Ouest, reflète bien le trouble de plus en plus profond qui entoure ce dossier de LGV au sud de Bordeaux : le GPSO.

Le projet GPSO et ses trois sous-projets : AFSB, AFNT et LN -Source RFF

Le projet GPSO et ses trois sous-projets : AFSB, AFNT et LN -Source RFF

Elle est de plus en plus d’actualité dans le contexte général d’un système ferroviaire en déshérence.

Quarante ans après le début des premières lignes à grande vitesse et du modèle tout LGV/TGV qui peut encore miser sur ce modèle ?

La rentabilité des TGV s’effrite de plus en plus comme le reconnaît le PDG de SNCF Guillaume Pépy lui-même.

Les fiascos récents, avec la faillite de la LGV Perpignan-Figuéras et les aléas économique de la LGV Tours-Bordeaux avant même sa mise en service, viennent doucher l’optimisme béat de la technostructure ferroviaire.

Ses thuriféraires sont de moins en moins nombreux, arcboutés dans un « modernisme » dépassé et sans fondement économique.

Après les mises en garde contre la poursuite de la construction des LGV d’instances politiques et institutionnelles comme le Sénat ou la Cour des Comptes on note qu’une multitude d’élus du Sud-Ouest rejoignent ceux qui, dés les débats de 2005-2006, alertaient sur la non pertinence du GPSO pour répondre aux besoins des habitants en matière de transport ferroviaire.

Article Bruno Béziat Sud-Ouest 27 octobre 2016

Article Bruno Béziat Sud-Ouest 27 octobre 2016

B. Béziat souligne à ce sujet les positions prises par le député Gilles Savary : « Il est aujourd’hui unanimement admis que l’on a sacrifié notre réseau classique pour construire un réseau grande vitesse dont le modèle économique se dégrade ».

Jean-Luc Gleyze, président du Conseil Départemental de la Gironde, conforte aujourd’hui son opposition ancienne au GPSO en précisant : « Pas un sou de financement pour un projet de LGV au sud alors que l’on nous retire nos compétences ».

B. Béziat  évoque aussi, à l’autre bout de l’échiquier politique régional, la position mitigée de Virginie Calmels, vice présidente LR à la Métropole bordelaise : « Il ne faut pas enterrer le projet car Bordeaux ne doit pas être un cul-de-sac de la grande vitesse, donc ne pas obérer l’avenir notamment pour la liaison vers l’Espagne, mais la question du financement est essentielle. Or aujourd’hui il n’y a pas de solution sur la table ».

Position effectivement mitigée qui devra être éclaircie rapidement alors que des millions d’euros seraient demandés à la Métropole bordelaise pour poursuivre études et acquisitions foncières anticipées du GPSO…

Reste donc ici et là quelques grognards enkystés autour de Rousset tel Laurent Courbu récitant son catéchisme économique éculé et déconnecté des réalités du XXIème siècle.

Si en conclusion de son article B. Béziat écrit à propos du GPSO: « D’autant que l’argent pour le financer n’existe pas » on pourra reprendre aussi les propos que nous tenons sur l’ensemble du dossier LGV et qui sont évoqués dans l’article d’Elisa Artigue-Cazcarra, journaliste dans l’agence langonnaise de Sud-ouest.

Article Elisa Artigue-Cazcarra - Sud Ouest 27-10-2016

Article Elisa Artigue-Cazcarra - Sud Ouest 27-10-2016

LGVEA reste toujours mobilisé, avec de multiples acteurs associatifs et élus, pour défendre la modernisation des voies ferrées actuelles et rejeter les dispendieux projets de LGV.

Les recours que nous avons déposés contre les DUP des AFSB, AFNT et LN du GPSO s’appuient tout à la fois sur le manque de financement mais aussi sur l’absence de rentabilité prouvée, la prédation des terres agricoles, la destruction des zones naturelles, les nuisances… toutes choses qui nous conduisent à parler « d’inutilité publique » pour de tels projets.

Nous ne sommes plus seuls dans cet argumentaire.

Nous espérons que l’heure de la démocratie participative et du respect du citoyen  arrive enfin…

Pour LGVEA

Le Président             Jean-Robert Thomas

27 octobre 2016   

Partager cet article

Repost 0
Published by lgvea.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation De L'association

  • lgvea.over-blog.com
  • Association environnementale pour la défense des territoires en Arruan.

LGVEA en réunions publiques

Notre association s'est fixé dans ses objectifs d'être source d'information et de réflexion sur les problèmes environnementaux en général, et sur le projet de LGV en particulier, dans nos territoires.

A cet effet il nous semble important de mettre à votre disposition les présentations publiques que nous sommes amenés à faire lors de réunions publiques. Ainsi nous débutons cette rubrique en proposant la consultation de la présentation faite le 8 juillet à Saint Médard d'Eyrans à l'occasion de l'Assemblée Constituante de notre association.

Bon visionnage. J.R . Thomas

 

Cliquer ici:

 http://sd-2.archive-host.com/membres/up/8889538985686605/reunionspubliques/Module_presentation_AG_constituante_V2.ppt

 

Recherche

Nos statuts - Adhésion

Vous pouvez prendre connaissance de nos statuts en cliquant sur le lien suivant

http://sd-2.archive-host.com/membres/up/8889538985686605/Docs_LGVEA/STATUTS_de_LGVEA-_projet_assemblee_constituante.doc.

 

Vous pouvez adhérer à notre association en complétant le formulaire ci joint. Cliquer ici http://sd-2.archive-host.com/membres/up/8889538985686605/Docs_LGVEA/BULLETIN_ADHESION.doc.

Merci de renvoyer formulaire complété et chèque libellé au profit de L.G.V.E.A à l'adresse du siège social: 2, avenue du 8 mai -33650 - Saint Médard d'Eyrans.

Important: donner si possible une adresse email pour recevoir régulièrement  les nouvelles et informations de LGVEA.

 

Catégories